Carol, un film tendre et désespéré

actuellement au cinéma
Carol, un film tendre et désespéré

Carol, l’histoire d’une passion entre deux femmes dans un New York des années 50’ est dans les salles depuis le mercredi 13 janvier 2016. Les actrices principales, Cate Blanchett dans le rôle de Carol et Rooney Mara dans celui de Therese, nous livrent un film profond et touchant qui révèle la question de l’homosexualité à cette époque.

Carol est un film de Todd Haynes qui raconte l’histoire d’amour entre Carol (Cate Blanchett) et Therese (Rooney Mara) qui débute pendant l’hiver 1950 dans un magasin de jouets à New York. Therese, une jeune vendeuse découvre petit à petit Carol, cette femme à l’allure ambitieuse qui porte le fardeau d’un divorce difficile. Elle n’est pas sûre d’avoir la garde de sa fille suite aux accusations véridiques de son mari sur ses moeurs homosexuelles, pas encore admises moralement à l’époque.

Les deux actrices offrent une complémentarité magnifique à l’écran, Thérèse est une jeune fille à la peau diaphane et Carol une femme au foyer pleine d’assurance. Elles donnent un relief à cet amour interdit, sujet de prédilection du réalisateur. Ce dernier a tourné auparavant Loin du paradis, un film qui évoque l’histoire d’une liaison amoureuse que l’Amérique puritaine des fifties n’accepte pas.

Ce film est tiré du livre éponyme de Patricia Highsmith, publié en 1952. Elle-même concernée personnellement par le sujet, elle raconte avec brio le problème que posait l’homosexualité féminine à cette époque, entre interdit moral et début de libération. Richard, le petit ami de Thérèse explique qu’il a déjà entendu parler de « gens comme ça » et que « ces choses-là n’arrivent pas par hasard. Il y a toujours une raison à l’arrière-plan ». Cette époque, portée par le baby boom de l’après-guerre, est aussi celle de la chasse aux sorcières contre les lesbiennes. Mais petit à petit, le fait qu’il existe une homosexualité féminine émerge dans l’esprit des gens. L’auteur publiera malgré tout son livre sous le pseudonyme de Claire Morgan. 

0 commentaire(s)
le 14/01/2016 à 17:59:08

Aucun commentaire