Forbes arrive en France

Le magazine américain débarque en France
Forbes arrive en France

Le célèbre magazine américain Forbes arrive en France, décliné en site Internet puis en magazine trimestriel. Toutes les thématiques habituelles seront abordées : économie, finance, entrepreneuriat, lifestyle et classements.

Le magazine américain Forbes, célèbre pour son classement des hommes les plus riches du monde, arrive en France. Fondé en 1917, il dispose actuellement de 36 éditions locales dans le monde. Il se déclinera dans l’Hexagone en un site Internet qui sera lancé à l’automne et un magazine, en partenariat avec 360BusinesMedia, dirigé par Dominique Busso, ancien dirigeant de Net Media Europe et ancien président-directeur général de VNUnet Europe. Le site sera composé à 70% d’informations économiques sur la France et l’Europe et à 30% d’informations sur le reste du monde. Le magazine trimestriel est quant à lui prévu pour dans 6 à 12 mois.

À Paris, une rédaction d’une dizaine de personnes est en train d’être montée. Dominique Busso explique : « on parlera de toutes les thématiques habituelles de Forbes : économie, finance, entrepreneuriat, lifestyle, mais aussi classements. Nous voulons être le porte-parole de l’entrepreneur : dédramatiser, déculpabiliser celui qui réussit ». Il ajoute : « dans un média, la marque est primordiale. C’est ce qui permet de faire la différence ». Avec 85 millions de visiteurs dans le monde pour la version anglaise, forbes.fr estime un lectorat de 800 000 Français, qui lisent déjà le site en anglais et compte obtenir 1 million de visiteurs uniques en 2017, l’objectif étant d’atteindre l’équilibre en 2019 avec environ 2 millions de visiteurs. La marque organisera également des conférences, comme celle sur les jeunes qui feront l’économie de demain.

1 commentaire(s)
le 23/06/2016 à 14:37:56

Claude H. le 04/07/2016 à 07:27:39

Espérons que nous n'allons pas retrouver une version française affaiblie par un contenu copié-collé des versions US/UK comme c'est déjà le cas avec Harvard Business Review.