Le chiffre d’affaire de Gameloft en 2015 en hausse

de 13%
Le chiffre d’affaire de Gameloft en 2015 en hausse

Gameloft, l’éditeur français de jeux vidéo sur mobile, a connu une hausse de 13% lors de l’année 2015. Le groupe a commercialisé 16 nouveaux titres qui ont attiré de nombreux joueurs et connaît déjà actuellement des effets des changements effectués depuis fin 2014.

Gameloft est une entreprise de développement et d’édition de jeux vidéo téléchargeables, fondée par Michel Guillemot et côtée à la bourse de Paris. L’année 2015 a été profitable au groupe, détenu désormais à 28,2% par Vivendi, qui connait une hausse de 13% soit un chiffre d’affaires de 256 millions d’euros «  porté par la bonne performance de (ses) services de jeux et les lancements réguliers de nouveaux titres ». Par zones ggéographiques, la région 'EMEA' a représenté 30% des revenus totaux, tout comme l’Asie-Pacifique. Les ventes en en Amérique du Nord et en Amérique latine ont quant à elles pesé respectivement 25 et 15% du chiffre d'affaires.

16 nouveaux titres ont été commercialisés l’an passé contre 12 l’année précédente qui sont Dragon Mania Legends, Puzzle Pets, Immortal Odyssey, Age of Sparta, Dungeon Hunter 5, Battle Odyssey, Ice Age Avalanche, Magna Memoria, Siegefall, March of Empires, Order & Chaos 2 : Redemption, CSI: Slots, TRIVIAL PURSUIT & Friends, Country Friends, Sniper Fury et Gods of Rome. Le nombre de joueurs mensuels sur le quatrième trimestre s’élève à 147 millions en moyennes et les joueurs quotidiens, toujours lors du quatrième trimestre, sont au nombre de 19 millions en moyenne.

Michel Guillemot, le Pdg de Gameloft ajoute poursuivre « à un rythme soutenu la diversification des sources de revenus de la société ainsi que le démontrent l'ouverture d'une filiale de commercialisation au Nigeria, le développement rapide de (sa) régie publicitaire Gameloft Advertising Solutions ou les partenariats conclus avec AppNexus et SpotX dans le domaine du programmatique ».Par ailleurs le groupe annonce avoir « commencé à bénéficier »des effets du plan de restructuration lancé fin 2014. « Au total la société aura fermé 10 studios de développement de décembre 2014 à fin janvier 2016, représentant une économie brute d'environ 35 millions d'euros en année pleine et une baisse des effectifs mondiaux de plus de 10% »Le groupe publiera ses résultats annuels le 21 mars. 

6 commentaire(s)
le 11/02/2016 à 14:33:16

. le 12/02/2016 à 10:02:21

C'est super...


. le 12/02/2016 à 12:33:42

À continuer sur cette lancée...


Anne-marie J. le 12/02/2016 à 20:19:45

Sauf qu'un de leurs jeux a tendance à bugger et, par deux fois je me suis retrouvée à zéro et, en ce moment, je n'ai même plus le minimum pour jouer, alors j'ai dit stop...


Christiane G. le 13/02/2016 à 17:34:42

super


Sylvie B. le 14/02/2016 à 23:47:53

Parfait surtout pour mon fils qui adore les jeux video


Michel O. le 18/02/2016 à 22:20:08

Jeux et finances boursières sont antagonistes je dis : STOP !!!