Le livre de la jungle » 2016

quelle différence avec le dessin-animé ?
Le livre de la jungle » 2016

Tout le monde se souvient du dessin animé des studios Disney « Le livre de la jungle » sorti en 1967. Près de 50 ans plus tard, Mowgli et Baloo sont de retour sur nos grands écrans mais cette fois sous forme de film en prise de vue réelle.

Avant d'être un dessin animé, « Le livre de la jungle » était un recueil de nouvelles écrit par Rudyard Kipling et paru en 1894. Adapté par les studios Disney en 1967, l'ouvrage littéraire connaît une nouvelle adaptation au cinéma. Cette fois, c'est le réalisateur Jon Favreau qui s'y attaque en prise de vue réelle. Alors, en quoi ce nouveau long-métrage se démarque-t-il du dessin animé culte et surtout, respecte-t-il davantage l’oeuvre littéraire ?

Entre scènes d'action, affrontements musclés et le décès de certains personnages, « Le livre de la jungle » version 2016 se démarque très rapidement du dessin animé de Disney. Le ton est donné :  l'aventure de Mowgli, incarné par le jeune acteur de douze ans Neel Sethi, a ici une dimension plus adulte, plus mature et donc aussi plus dramatique. Finalement, ce sont les notions de vie en communauté, de lutte hiérarchique et de cohabitation entre Hommes et animaux qui sont les éléments centraux du film, lui conférant ainsi des allures de conte initiatique philosophique, plus proche de l'ouvrage de Rudyard Kipling que ne l'était le dessin animé de Disney.

Quant à la place des animaux, là encore, Jon Favreau s'est rapproché de l’oeuvre littéraire. Il redonne aux éléphants leurs rôles de maîtres de la jungle, respectés de tous mais moins présents que dans le dessin-animé. Les loups, quant à eux, sont bien plus présents que dans l’oeuvre Disney et la relation entre ces animaux et Mowgli s'avère même être un des axes centraux du film de Jon Favreau.

« Le livre de la jungle » version 2016 est donc, sans aucun doute, destiné à un public plus mature que ne l'était le dessin animé de Disney. Aussi, ce dernier colle davantage à l'histoire originale imaginée par Rudyard Kipling, ce qui n'est pas pour déplaire. Pour vous en faire votre propre avis, rendez-vous dans les salles obscures dès ce mercredi 13 avril 2016. 

3 commentaire(s)
le 14/04/2016 à 11:57:28

Sandrine L. le 14/04/2016 à 18:44:23

je vais le voir samedi et vu la bande annonce c'est vrai qu il n'est plus vraiment enfantin comme le premier je vous dirais ça


Claire C. le 18/04/2016 à 21:16:01

il doit etre trop beau a voir


Marie-france H. le 20/04/2016 à 10:54:54

J'ai adoré cette version. Même le générique de fin était plutôt sympa.