Les Jours financent leur site d’information

auprès de leur futur lectorat
Les Jours financent leur site d’information

Les Jours est un site d’information créé par d’anciens journalistes de Libération qui lance le 11 février une campagne de financement. Pour cela, les fondateurs proposent aux futurs lecteurs de devenir actionnaires. Il faut dire que le site avait déjà récolté plus de 80 000 euros auprès de donateurs l’an passé.

Le site Les Jours est fondé par d’anciens journalistes de Libération, à l’image de leurs prédécesseurs qui ont créé Rue89 en 2007 ou de Mediapart créée par d’anciens employés du journal Le Monde en 2008. Les fondateurs sont huit journalistes : Olivier Bertrand, Nicolas Cori, Sophian Fanen, Raphaël Garrigos, Alice Géraud, Antoine Guiral, Isabelle Roberts et Charlotte Rotman qui se sont associés à un ancien consultant et auditeur financier, Augustin Naepels. Ensemble, ils veulent proposer à leur lectorat 10 à 12 « obsessions » creusées en profondeur, à l’image du site américain Quartz, avec des rubriques « économie » ou politique » ainsi que de larges questions de sociétés à propos de faits d’actualité. Olivier Bertrand, coordinateur de la campagne précise également qu’un « live, avec un tempo moins frénétique, très écrit » sera également là et comme seule partie gratuite du site. Le site veut « arrêter d’être dans l’exhaustivité, faire des choix forts » et « renouveler la narration journalistique » en travaillant l’actualité à la manière de séries télé « avec des personnages principaux, secondaires, des lieux récurrents, des flashbacks » comme l’explique cet ancien de Libération.

Pour faire exister le site, les fondateurs font appel à leurs futurs lecteurs pour les financer. Une campagne de financement participatif commence le 11 février sur Anaxago qui est une plateforme permettant de lever des fonds auprès d’investisseurs particuliers et professionnels en échange d’action ou d’obligation. Le site souhaite ainsi récolter 700 000 euros en 3 mois afin de « financer (avant tout) des recrutements stratégiques » et devrait permettre au site de tenir 18 mois selon Isabelle Roberts, présidente de projet et ex-chef du service médias de Libération. Pour investir, le ticket d’entrée s’élève à 2 000 euros.Si le projet semble impressionnant, le site est assez lucide puisque l’année dernière il avait déjà réussi à récolter plus de 80 000 euros auprès de 1 400 donateurs en ligne sur le site KissKissBankBank en échange d’un accès privilégié au site encore en phase test. Les fondateurs ont investi 100 000 euros et  ont convaincu 7 investisseurs priés de s’engager dans le projet. "Ouvrir notre capital à nos lecteurs nous a paru cohérent pour un média indépendant et transparent", a expliqué Olivier Bertrand, convaincu qu'un "média numérique peut trouver son équilibre, ça peut même être rentable", comme l'a fait le site Mediapart. Par ailleurs, dans les prochains mois devraient apparaître de nouveaux collaborateurs de renom.

0 commentaire(s)
le 05/02/2016 à 14:49:08

Aucun commentaire